Motivation


Motivation

De « motif », comme pour « émotif ». Relatif à une cause,

au sein d’une relation de cause à effet. En entreprise, il est

généralement acquis qu’à salaire égal, une personne

motivée accomplit plus et mieux qu’une personne qui ne

l’est pas. Par conséquent et une fois pour toutes, sauf pour

des contextes gérés par des managers incompétents, la

motivation personnelle n’est absolument pas liée au salaire.

La motivation est une énergie produite par le salarié même,

qui lui permet d’avancer bien mieux et plus loin que le

carburant que représente son simple salaire.

Attention

Notez que l’essence permet seulement de faire tourner le

moteur d’une automobile. Cette dernière est malheureusement

dénuée de toute autre capacité de motivation personnelle

qui pourrait apporter, nous apporter, un résultat plus

performant.

Lorsqu’une organisation considère que son personnel doit

être artificiellement motivé afin de se mettre à agir de façon

responsable et autonome, c’est qu’elle ne veut pas ou ne

peut pas percevoir la capacité automotrice de ses salariés.

Lorsqu’une direction relègue ses employés à une existence

d’objets, sans doute pour mieux pouvoir les déplacer à sa

guise, elle ne doit pas s’étonner de leur manque de motivation.

Il faut savoir ce que l’on veut.

La réelle motivation humaine est généralement interne.

Comme pour l’autonomie, la responsabilité, le besoin

d’épanouissement personnel, etc., la motivation ne peut

être artificiellement provoquée, sauf si l’on croit avoir à

faire à des objets.

Le coaching est quelquefois perçu comme un métier

bizarre, mal compris au sein de certains contextes organisationnels,

peut-être parce qu’il affirme haut et fort que les

personnes ne sont pas des objets. En effet, elles sont capables

d’automotivation, mais seulement au sein d’un

contexte managérial qui le permet.